«Fit and Fat », est-ce possible ?

L’excès de poids est pointé du doigt depuis une soixantaine d’années parce que l’on associe le surpoids à la maladie et à la réduction de l’espérance de vie. Pourtant le lien entre la surcharge pondérale et la maladie est loin d’être  automatique. Des personnes considérés comme obèse (Indice de Masse Corporelle plus grand que 30) peuvent être en parfaite santé. En fait, les toutes dernières données scientifiques montrent que le surpoids (IMC entre 25 et 30) allonge même l’espérance de vie (voir texte sur l’IMC) !


Expertise-conseil en kinésiologie : cliquez ici

Expertise-conseil en nutrition : cliquez ici


Steven Blair

Un des scientifiques qui s’est le plus penché sur la question est le Dr Steven Blair. Blair est un pilier dans la recherche de l’effet de la sédentarité sur la santé et il est considéré comme étant de la lignée des Jeremy Morris et Raph Paffenbargher, les premiers épidémiologistes à faire le lien entre la sédentarité et la santé au cours des années 50 à 70. Depuis les années 80, il a été impliqué dans plus de 700 d’études qui montrent que la condition physique et la dépense énergétique quotidienne ont beaucoup plus d’impact sur la longévité et la mortalité que l’obésité. Le spécialiste claironne depuis des années déjà que le surpoids et l’obésité ne sont que les « témoins » du vrai facteur de risque pour la santé : la sédentarité. La prise de poids est un symptôme du vrai problème, c’est à dire l’hypokinésie (le manque d’activité physique).


Bouger pour vaincre la douleur :  cliquez ici


 

Le chercheur américain l’a par ailleurs démontré plusieurs fois dans ses études cliniques. A titre d’exemple, une étude publiée en 2007. Celle-ci a démontré que les individus ayant un IMC en haut de 30 (donc obèse) et qui était en bonne forme physique (faisant partie des 20 % des gens les plus en forme) avait un taux de  mortalité lié au cancer plus faible qu’un individu en mauvaise condition physique (20 % des gens les moins en forme) et ayant un IMC en bas de 25 (figure 1).

fit and fat

Figure 1 : les gens en bonne condition physique et ayant un indice de masse corporelle en haut de 30 ont moins de risque de mourir d’un cancer qu’une personne maigre (IMC entre 18.5 et 25) en mauvaise condition physique.

Le lien entre l’obésité et la maladie n’est pas direct. Celui entre la sédentarité et la maladie l’est.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s