Février, le cimetière des résolutions

Vous aviez abordé la nouvelle année avec les meilleures intentions du monde : vous mettre en forme et surveiller votre nutrition. Vous vous sentiez comme Rocky, le premier matin de son entraînement contre Apollo Creed !

Mais au début de février, la motivation n’y est plus. Vous avez commencé à manquer des séances au centre d’entraînement où vous vous étiez inscrit au début de janvier. Vous vous sentez coupable et, tant qu’à respecter vos résolutions à moitié et à vivre avec cette culpabilité, l’idée de tout lâcher a insidieusement commencé à hanter votre esprit.

Ne vous en faites pas, au moment précis où vous lisez ces lignes, des milliers de personnes vivent la même chose que vous.
.

Février est le cimetière des résolutions

.

Quoi faire ?

D’abord répondre à deux questions :

1. Évaluez, sur une échelle de 0 à 10, l’importance de vous remettre en forme, 0 représentant aucune importance et 10, une importance capitale.

Si vous avez répondu 5 ou moins, vous devriez cesser votre programme, car le problème n’en est pas un de motivation mais bien de priorité de l’exercice physique pour vous.

Vous n’êtes pas prêt.

2. Ensuite, évaluez sur une échelle de 0 à 10 votre sentiment de compétence (croyance qu’a un individu en sa capacité de réaliser une tâche) quant à votre capacité à rester motivé pour les 6 prochains mois, 0 représentant une incapacité certaine et 10, une motivation et une détermination d’acier.

Si votre réponse à la première question se situe à plus de 5 et à moins de 5 à la deuxième, votre problème est le système de motivation : vous avez besoin d’aide.

Tenter de continuer un comportement qui pour vous (consciemment ou inconsciemment) n’a pas de sens est inutile et vous conduira inévitablement vers l’abandon.

Vous avez besoin d’un coach.

Un coach vous guidera en deux volets : le technique et l’émotif.

Volet technique
Sur le plan technique, celui-ci organisera un système de motivation pour maximiser l’exécution du programme au cours des semaines qui suivent. Il pourra aussi modifier les paramètres de votre programme (durée, intensité, fréquence), car ceux-ci ont un effet direct sur le taux d’abandon (voir figure ci-dessous). Il devra aussi les adapter à votre réalité contextuelle, car il est important de comprendre que c’est le système qui doit être adapté à vos besoins et attentes et non le contraire ! C’est pourquoi l’expertise d’un kinésiologue est essentielle.

graph observance principe 2

Volet émotif
Sur le plan des émotions, votre coach pourra engager une relation d’aide avec vous, d’abord pour vous connaître et pour ensuite pouvoir travailler les aspects suivants :

• définition d’objectifs clairs, réalistes, et des étapes pour les atteindre ;
• mesure de l’écart entre vos aspirations et vos comportements ;
• encouragement à vous récompenser lors de l’atteinte de vos objectifs.

Voilà, bonne motivation et n’oubliez pas que même Rocky, malgré toute sa fougue et sa détermination, avait besoin d’un coach !

  • Partagez ce texte avec vos proches, surtout ceux qui sont au milieu du cimetière …

Pour quelques idées pour un bon système de motivation à l’exercice, cliquez ici.


Conférence :

le dos de JFK

MERCREDI 8 FÉVRIER, 18 h 30


Venez découvrir comment JFK a finalement réussi à vaincre la douleur chronique et a pu accomplir sa destinée.


Découvrez comment l’exercice a permis à JFK de vaincre son mal de dos chronique et venez apprendre les principes de base en réadaptation du dos par l’exercice.


  • 5300, chemin de Chambly, Saint-Hubert (Québec) J3Y 3N5
  • Accessible aux personnes à mobilité réduite. Stationnement gratuit.
LES PLACES SONT LIMITÉES
Inscrivez-vous auprès de l’AQDC au 514-355-4198 ou le 1-855-230-4198 ou par courriel au jdansereau@douleurchronique.org

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s