Les bienfaits de l’Activité Physique Adaptée en milieu Aquatique

Un très bon article de M. Jacinto Batata, spécialiste en Activité Physique Adaptée / vieillissement et prévention des chutes (Licence STAPS, Université de Montpellier ) .

 

 

Tout corps plongé dans un liquide subit, de la part de celui-ci, une poussée exercée du bas vers le haut et égale, en intensité, au poids du volume de liquide déplacé.

Aucun corps plus léger que le liquide où il est abandonné ne sera complètement immergé, mais restera en partie au-dessus de la surface du liquide.

Traité des corps flottants de Archimède.

Ce que Archimède (Archimède de Syracuse -287 à -212 av JC) découvrit à son époque est toujours d’actualité ! Dans l’eau, on est certes ralenti, mais quelle sensation extraordinaire de légèreté !

Pourquoi a-t-on du mal à démarrer la pratique d’une activité physique régulière ?

Prenons les choses dans l’ordre. Dans notre sujet où l’on traite de l’Activité Physique Adaptée, quelle est la raison essentielle pour laquelle un individu lambda, n’ayant pas l’habitude d’exercer une activité physique, refuse de se mettre à pratiquer ?

La douleur… La fatigue… Le poids… L’arthrose… Les rhumatismes… La phobie de l’eau… La pudeur…

Toutes des excuses qui ne seront plus fondées dans l’eau.

La phobie, il y a des solutions, même chose pour les problèmes de pudeur, à condition d’accepter de se laisser accompagner sur le plan psychologique. La seule excuse valable est une plaie ouverte ou une cicatrice post-opératoire que l’on doit protéger d’une infection.

En admettant avoir traité les problèmes de phobie de l’eau (car on ne peut profiter des bienfaits qu’en étant à l’aise dans l’eau, et en acceptant ses propriétés physiques et mécaniques) et ceux de la pudeur, quels sont les avantages d’une pratique d’activité aquatique sur notre santé ?

Liberté et plaisir malgré la Maladie.

L’eau vous permettra une liberté retrouvée, vous donnera une sensation de bien-être et aussi extraordinaire que cela puisse paraître, vous rendra heureux ! Que vous n’ayez jamais pratiqué de sport dans votre vie, que vous souffriez de surpoids avec des comorbidités telles que le diabète, le cholestérol, l’hypertension artérielle. Ou encore que vous soyez âgés avec des problèmes d’arthrose, cardiaques. Que vous souffriez de tendinopathies (tendinites) à tous les étages. Que vous soyez atteint de handicap lourd, comme la SEP (Sclérose en Plaque), la Myopathie, ou de déficiences motrices. Pour se soigner d’un problème de dos ou se constituer une masse musculaire, l’eau est une alternative douce, progressive et redoutablement efficace.

La Thermorégulation

La première chose à prendre en compte est la température. En effet, même avec une eau agréable de 30 à 32°C, le corps doit s’auto-réguler et il lutte pour conserver une température constante de 37°C. Alors même sans rien faire, une fois plongé dans l’eau, vous augmentez sans le savoir votre consommation basale d’énergie. Alors imaginons avec de l’exercice !

L’eau augmente la charge de travail

Dans le domaine sportif, on explique un mouvement, par exemple concentrique (de contraction), avec la notion de muscle agoniste et muscle antagoniste (un muscle qui se contracte et l’autre qui contrôle), tout en jouant avec la seule force de gravité. Ici, dans l’eau, cette notion n’est plus puisque l’apesanteur est pratiquement annulée par la Poussée d’Archimède (ce que nos articulations ressentent aussitôt). L’intéressant dans cette situation c’est que nos mouvements sont perpétuellement freinés par le déplacement de la masse d’eau. Ce qui fait que pour un mouvement terrestre de biceps où l’on contracte puis où l’on relâche, dans l’eau on contracte le biceps, puis on doit contracter le triceps pour revenir à la position initiale.

On pourrait presque dire que l’on travaille deux fois plus !

Mais c’est bien plus compliqué que cela. On retiendra le fait d’être ralenti et donc de devoir faire des efforts du fait du déplacement de la masse d’eau.

Légèreté

La Poussée d’Archimède nous permet surtout, de faire « disparaître » notre poids ! En effet, en ayant un niveau d’eau à hauteur de la poitrine, c’est environ 70% du poids qui s’envole ! De ce fait, pour les personnes en situation d’obésité, c’est un soulagement et une liberté retrouvée. Grace à ce phénomène, on peut donc travailler outre du renforcement musculaire en ciblant les zones à privilégier et selon le projet de la personne, mais on peut également travailler les amplitudes articulaires misent à mal avec le temps, ainsi que contrecarrer les habitudes et les contraintes liées au travail. Cela permet de limiter les douleurs liées aux pathologies articulaires. On peut donc se concentrer sur le travail musculaire sans réveiller des douleurs articulaires. Ainsi, nous pouvons cibler le muscle ou le groupe musculaire à travailler sans contraintes juxtaposées.

Liberté, Autonomie

Dans l’eau, on retrouve une liberté totale ! Plus de limitation de mouvement due aux raideurs, au poids, ou à la peur de tomber et de se faire mal. D’ailleurs un travail sur l’équilibre y est extraordinaire (travail de proprioception, ou réveiller ses sens !) car on peut y associer un travail direct des muscles profonds de la posture, du tronc et des jambes. Le gainage y est sans cesse sollicité. L’autonomie représente quelque chose de miraculeux pour une personne atteinte de déficience motrice. Alors mettez-vous à la place d’une personne à mobilité réduite qui vit chaque jour dans un fauteuil roulant. Une fois dans l’eau, c’est l’autonomie qui est possible. Et ce sentiment de liberté n’a pas de prix.

La Relaxation

La condition essentielle à cette activité est bien entendu la maitrise de l’élément ou savoir y faire la planche. Ensuite, dans une eau à 30/32°C, imaginez une séance où sophrologie, méditation, exercice respiratoire sont mélangés, où vous vous sentez en apesanteur et vous ne sentez absolument pas le poids de votre corps. Vous n’êtes pas gêné par un tapis trop dur, ou une tension aux cervicales, ou par un pantalon de jogging trop serré. Parler calmement aux personnes pour les faire lâcher prise, pour les faire « voyager » et ainsi complétement faire relâcher le tonus musculaire. Accompagné d’une musique douce diffusée dans l’eau au moyen d’appareils spécifiques, le moment est presque irréel ! Le bénéfice pour les articulations et surtout pour le rachis dans sa totalité est absolument magique ! Un bien être immense vous envahit. Votre rythme cardiaque ralenti au point de vous plonger dans un pseudo sommeil réparateur.

Pour les femmes enceintes, ce relâchement permet de reposer les muscles de la posture et les tensions au bas du dos dues à l’hyperlordose provoquée par le fœtus. Le réveil doit être très progressif et tout en douceur. Bouger ses articulations du bas vers le haut du corps, avant d’ouvrir les yeux et s’étirer comme au petit matin. J’ai vu certaines personnes avec des larmes dans les yeux tellement les sensations éprouvées font disparaître les douleurs chroniques un temps donné et vous plonge dans un instant de pur bonheur !

Les Structures

Trouver une structure adaptée à ses besoins n’est pas simple. Les piscines municipales, en dehors des ouvertures pour le public où les personnes sont là pour nager de façon autonome, proposent des cours encadrés d’aquagym ou d’aqua-bike mais non adaptés. Dans une piscine de rééducation où les kinésithérapeutes font évoluer leurs patients, les bassins sont en général sur plusieurs niveaux bien marqués (marches), avec des barres pour s’y tenir. Il est donc difficile d’y descendre un aqua-bike, où d’y faire de l’aquagym adaptée où une amplitude de mouvement sera nécessaire.

L’objectif de chaque prise en charge est de faire évoluer la personne pour qu’elle puisse se construire et capitaliser une condition physique afin qu’elle soit capable d’assister à un cours d’aquagym normal ! Les efforts progressifs de ces personnes leurs permettent en effet de pouvoir retrouver le goût de l’effort et d’être de plus en plus demandeurs d’activité physique, pour revenir à une « normalité » dans notre société. Un bassin rectangulaire pouvant accueillir 20 à 25 personnes environ, d’une profondeur d’1m20 constante chauffé à 30/31°C suffirait. Sans parler des commodités annexes, des vestiaires et sanitaires adaptées aux PMR.

Conclusion

L’activité physique dans l’eau est une chance que chacun devrait pouvoir profiter pour retrouver et conserver sa santé. A travers la natation pour entretenir un tonus musculaire et une aisance articulaire, de l’aquagym adaptée, de l’aquabiking adapté ou d’autres activités bien ciblées pour soigner, un grand nombre de personnes ont un besoin urgent d’activités aquatiques.

Il faut se renseigner sur la formation et les diplômes des enseignants pour pouvoir être bien encadré et conseillé.


M.Jacinto Batata a obtenu sa licence Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS)  après avoir gradué de l’Université de Montpellier en 2016 en plus d’avoir obtenu un diplôme universitaire et vieillissement et prévention des risques de chutes (méthode PEM-ES).

 
 
Dans le cadre de sa pratique clinique (Sud de la France), celui-ci encadre des enfants TCC (troubles du caractère et du comportement) et TSA (troubles du spectre de l’autisme). Enfin, via son entreprise, M. Batata donne des cours de natation, d’aquafitness, des séances de renforcement musculaire et de relaxation. 

Autres textes relatifs

Pour rester informé sur nos prochaines parutions, inscrivez-vous à l’école de la douleur :


 

2 réflexions sur “Les bienfaits de l’Activité Physique Adaptée en milieu Aquatique

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s